Les mises bas se font entre décembre et avril dehors dans les pâturages Les brebis de race rustique et débrouillardes font en général un agneau dont elles s’en occupent bien. C’est essentiel dans un système transhumant où les bêtes profitent moins d’une surveillance permanente.

Très rapidement les agneaux goûtent l’herbe devant leur nez et commencent à manger un peu de tout comme leur mère, et comme leur mère ils ne mangeront que ce qu’ils trouvent dans la nature

Les ventes se font groupés, en caissettes, par demi-agneau, conditionné selon la réglementation en vigueur.

Une partie des agneaux part sur Bordeaux dans les AMAP, mais on les vend tout aussi bien dans les alentours, aux gens, qui un jour nous ont abordée parce que ils voulait goûter à ces agneaux qu’ils voient pour beaucoup galoper devant leur fenêtre.

Ce n’est pas simple de passer de bergers à commerçants pour un petit moment. Nous n’avons pas vraiment le temps, alors, on essaye d’être le plus efficace que possible. Mais rencontrer le groupe de gens que nous  nourrissons d’agneaux personnellement fait partie des bons moments dans le métier. Nous avons notamment deux partenaires, qui vendent notre production dans leur magasin: Les Produits Massoubre à St. Seurin sur l’Isle, et Les Vergers du Petit Laurent à Eygurande et Gardedeuil.

Nous vendons aussi des agnelles à la reproduction, à des personnes qui s’installent et veulent une race rustique à élever, des brebis qui sont habituées de vivre dehors et qui ont l’habitude d’être manipulées.