Fête de la Forêt de la Double

Classé dans : Evennements | 0

 

WP_20150805_002[1] La Devise n’est pas sur le circuit du troupeau. Quand nous nous sommes fait inviter à la Fête de la Forêt de la Double nous avons dû sortir les cartes IGN et questionner les riverains pour élaborer un tracé. La Devise, c’est loin. Heureusement que notre chemin passe pour une majeure partie sur les pistes, mais quelle chaleur ce mercredi 5 août. Pendant six heures nous marchons avec les brebis qui avancent d’un pas lent et nonchalant. Et voilà que la nuit tombe et nous sommes toujours pas arrivés! J’appelle au château. Y aurait il quelqu’un qui pourrait venir avec une voiture nous éclairer et surtout prévenir que nous sommes sur la route? Le véhicule ne tarde pas à arriver avec lampe de poche et tous ce que je n’ai pas prévu pour une transhumance nocturne.

Enfin arrivés au domaine tout le monde sort pour nous aider à pousser des brebis fatiguées et désorientés dans leur parc où elles pourront boire toute la nuit et oublier les épreuves de ce déplacement.

Le lendemain nous investissons les lieux et nous faisons connaissance avec les WP_20150809_013[1]habitants lesquels sont réveillés par le son des cloches. Je découvre la maison du couple des gardiens, et voilà qu’on m’offre le café. Quel délice. Ce petit rituel va se répéter tout les matins que je sors les brebis à faire pâturer autour des bâtiments du site.

La fête approche! Samedi. Il pleut! Ce weekend il va pleuvoir comme jamais depuis des mois, enfin cette pluie mouillante qu’on attendait tant, mais pour l’association Cœur de la Double c’est un désastre. Vraiment? Samedi les préparatifs vont bon train et je suis admirative devant tant d’enthousiasme! C’est vrai qu’il y a une prédominance de chasseurs dans le groupe, et ce n’est pas un peu de pluie qui va leur faire peur!WP_20150808_012[1]

Dimanche. Il y a moins de monde que prévu, même quelques exposants se sont laissés décourager, mais on est tous d’accord pour dire que ça pouvait être pire. La messe est dite, et les personnalités, sous-préfet, maires, conseillers généraux etc. font une conférence sur la Double, sa forêt, l’agriculture, le tourisme, l’histoire………Le troupeau fait un arrière-plan très apprécié, des personnes intéressés me suivent, posent des questions, mais la démonstration de tonte ne peut avoir lieu, les brebis sont trempées. Pas grave, de l’animation, ce n’est pas ce qui manque: Départ d’une chasse à courre, exposition de différents races de chiens de chasse, balade en calèche, numéro de cirque, fileuse et dentellières, voitures de collection et j’en oublie. Tout cela sous les bâches, souvent mises en vitesse, car ce changement d’ambiance est quand même déconcertant. Et bien sûr buvette et restauration rapide, servi par des gars efficaces et souriants. Un public ravi sous des parapluies dégoulinants.

La boue s’insWP_20150806_002[1]talle sur le grand pré qui sert de parking, petit à petit le monde s’en va, j’observe les voitures qui commencent à peiner pour quitter les lieux, mais finalement le site retrouve son calme initial, les brebis finissent leur repas du soir, il est déjà tard. Je suis la dernière à partir.

Le lendemain nous repartons avec le troupeau. La route est moins longue, nous pouvons faire une halte, car en venant sur des chemins inhabituels nous avons fait sortir les habitants de leurs maisons, et voilà un pré de plus  pour y rester un ou deux jours.

Quelle belle aventure! Chaque fois nous découvrons de nouvelles facettes de cette Double fascinante!

WP_20150810_001[1]

Share This: