Dans la Double ça bouge

Classé dans : Divers | 0

L’eau a coulé depuis cet hiver. J’ai souvent pensé à des petits bouts de texte pour donner de mes nouvelles. Or, depuis il s’en est passé tellement de choses que j’ai du mal à commencer. Faut-il s’étaler sur le fait qu’on est toujours en lutte contre le ball trap de Servanches? ou bien, vu que le site est fermé provisoirement, suffit-il de penser à autre chose? J’y songe souvent quand même; après tout, ils me traînent au tribunal, et ce ne sont pas des lieux que je fréquente, je m’en passerais bien de cette nouvelle expérience. Mais en organisant un concours de tonte dans la Double, dans le but d’une part, de rassembler des fonds pour notre défense avec un avocat, et d’autre part pour montrer qu’il se passe des choses chez nous, que nous sommes pleins à vivre et à travailler dans ce beau pays, nous avons découvert que notre expérience est une inspiration pour certains. Cela nous a soudé, nous avons travaillé ensemble pour créer un bel événement, à notre image, joyeux, professionnel. La solidarité des tondeurs venus de toute la France nous a fait chaud au cœur. Ils ont été suspendus à nos lèvres pour écouter nos péripéties, ébahi devant ce beau pays duquel ils n’avait jamais entendu parler….. au moins pour ceux venus de loin. Retrouvez quelques images sur www.gensdeladouble.fr 

Le concours de tonte de la Double a aussi permis de faire connaître la toute nouvelle association « Pastoralisme en Double » que nous avons créé, avec l’ambition de dynamiser le pays à travers notre métier, de relier la partie Gironde et Dordogne de la Double, et de relier la Double aux traditions ancestrales des transhumants pyrénéens. Nous voulons d’une part organiser et participer à des événements, d’autre part développer le pastoralisme itinérant dans la Double. 

Et puis Pierre Paul s’est lancé! Il est le nouveau berger dans la Double. Arrivé il y deux ans bientôt avec sa famille d’Île de France, il s’installe doucement autour de son étang à St. Barthélémy de Bellegarde. Parallèlement il devient Pépé le moutonnier sur Facebook, et dans la vie réelle il s’implique de plus en plus avec ses cent brebis itinérants. Etant novice dans le métier, nous travaillons étroitement ensemble, et nous essayons de développer un système de travail de bergers itinérants en réseau.

Il est toujours intéressant d’être plusieurs. Nous optimisons le système, nous nous remplaçons pour la garde des brebis, en cas de coup dur nous pouvons nous appuyer sur l’autre, etc. Nous espérons développer un système qui peut inclure d’autres bergers, en partageant travail et matériel. Une avancée très prometteur, en même temps prenant et exigeant.

Share This: